Frustration Disney.*

Disney

Hello ! Alors voilà aujourd’hui je voudrais partager avec vous mon avis sur le monde de Disney tel qu’il est vu aujourd’hui par toutes ces « Disney addict« … 

Depuis un moment je suis  abonnée à un tas de jolis comptes Instagram. Certains ne jurent plus que par Disney mais surtout Disneyland (et La Durée mais ça c’est un autre sujet…) Au début, tout va bien, mais au bout d’un moment, trop de Disney, tue Disney !
Je ne compte plus le nombre de photos du château du Parc que j’ai vu passer. Ce sont de jolies photos bien entendu mais toujours accompagnées de commentaires tels que « Des rêves plein la tête et de la magie plein le yeux », « Le pays des merveilles », « Le bonheur, c’est ici ». Je n’aime pas ça et je vais vous expliquer pourquoi dire que ce parc est l’endroit le plus magique du monde me remonte. Mais non resteeez ! C’est promis, je ne vais pas rentrer dans le débat « Disney machine à fric » tout ça tout ça, c’est pas le sujet et puis j’ai pas grand chose à dire dessus. (Parce qu’on est tous bien conscient que c’est mille fois trop cher pour ce que c’est mais on s’en fiche parce que c’est juste o-cca-sion-nel)

La première chose qui me dérange c’est que toute cette magie fait rêver, c’est inévitable.

Et oui, ce n’est pas souvent que je vais vous dire que rêver est un problème… Je ne vais pas cacher que je ne suis pas insensible au charme imposé dès l’entrée du parc et ce côté impressionnant en apercevant le château qui, oui, reste magique.
Mais à chaque visite à Disney il y a ce rêve de croire au monde de Disney, de vouloir apercevoir la fée clochette filer au dessus de nos têtes, croiser le prince Philippe sur son cheval blanc, pouvoir danser avec la bête.  Et tout ça pour de vrai ! Seulement voilà, un dessin animé reste un dessin animé, cela est donc impossible, malgré le (très, très, très) beau travail de décors et costumes, de satisfaire ma frustration

Ça me rappelle quand j’étais absolument fan des Witch (seules les filles de ma génération et leurs mamans peuvent comprendre… 😉 ) et particulièrement de Will. Je m’identifiais tellement à elle que j’en devenais malheureuse et triste de ne pas être elle ou qu’elle n’existe pas.

A Disney, il y a toujours cette limite, le château finalement fermé et probablement vide, Raiponce méconnaissable sans perruque, Blanche Neige qui ne pourrait pas nous raconter les secrets de son aventure chez les sept nains, cette statue représentant Wall-e et Ève dans l’instant figé d’un baiser, leurs lèvres de plastiques si proches qui ne se toucheront jamais. Quand je vois ça, je suis frustrée. Je ne reproche pas que tout cela existe, comme je disais c’est quand même un univers unique et incroyable, particulièrement pour les enfants.  Je suis loin d’être « Anti-Disney ». En revanche, je trouve que ça sonne faux quand j’entends que le monde de Disney (je parle du parc) est la définition de magie et de bonheur. Beaucoup déclare Disneyland comme son pays des merveilles, son lieu de magie, sa source de rêve et même sa marque de fabrique. Oui mais il y en a des milliers comme ça. Des milliers qui utilisent le possessif, qui se l’approprie ce monde. Et je trouve que se contenter de ça comme source de magie (voire de bonheur, à l’extrême) c’est facile et c’est se limiter, fermer son esprit, ses horizons.

La véritable magie c’est celle sans frustration, celle qui est réelle, qui existe vraiment.

On nous offre un tour du monde de poupées avec comme fond une chanson sans fin qui ne nous quitte plus pendant les 3 semaines suivantes mais n’oublions pas que nous sommes là, assis sur une barque à Marne la vallée. Et bien si cela t’as fait rêver (moi la première) je te souhaite d’en sortir avec l’envie furieuse de faire ta valise et t’envoler au bout du monde, le vrai ou même au bout de ta région. La magie on peut aussi la trouver là où tu n’es jamais allé auparavant. 

J’insiste sur le fait que Disney c’est bien surtout à travers les yeux d’un enfant, mais que sa magie doit déclencher l’envie de réaliser ses rêves. Je ne reproche pas à ces Disney Addicts de l’être, cela peut être une passion et je ne veux pas faire de généralités. Mais je pense qu’il est intéressant, aussi, de s’ouvrir plus à d’autres choses. (Et de ne pas définir ce parc comme « Le bonheur ! ») Il y a de la magie partouuut, il faut bien vouloir la voir. Ouvrons nos yeux, nos ouïes, notre odorat et  levons la tête.  Vois cette lumière à travers ces feuilles,  le travail d’un graffeur sur ce mur, le bruit de l’eau. Toutes ces choses peuvent être aussi magiques que ton serre tête Minnie (et réels) !

 

Et toi, qu’en penses tu ? Si mon article t’a plus n’hésites pas à me le faire savoir ! J’ai terminé mes écrits de BTS, je serai donc sûrement plus présente sur le blog. 

A bientôt !

 

Sophie.*

 

Publicités

6 réflexions sur “Frustration Disney.*

  1. Bonjour,

    Je découvre votre article à l’instant car je cherchais des articles qui parlent des possibles effets négatifs des dessins animé/film pour enfant sur les enfants..
    Car voilà comme vous enfant des films m’ont fait rêvé et je revais de faire ou d’avoir la même chose.. Avoir une maison comme en amérique où je peux faire du vélo même loin de chez moi, avoir tout ce matériel qu’ils avaient où les enfants arrivaient à attraper les méchants du quartier lol et que ce matériel là je le trouvais pas dans les catalogues de jouets ! Avoir cette liberté, de voir ces enfants avoir une cabane avec des amis et ils font ce qu’ils veulent.. Avoir un chien ou autre animal qui nous fait vivre des aventures rigolotes.. Bref, je trouve que oui ça m’as fait rêvé enfant mais ça m’as fait plus souffrir qu’autre chose, de la frustration et de la tristesse exactement comme vous avec Will ! Du coup, je me demande, si ça arrive à bcp d’enfants? Je me demande si à terme, cela n’est pas néfaste ? Cela peut il empêcher certains de grandir et de continuer à rêver comme vous dites ne pas tomber dans la folie ? cela empêche t’il des gens d’être heureux adultes car ils ont eu tant de rêve enfants ou ado qui ne pouvaient pas être réaliser qu’il reste avec leur frustration? Je me demande si il est une bonne idée que je laisse mes futurs enfants regarder des dessins animé ? J’ai peur que ça leur fait rêver et qu’il aime plus la magie des films/dessins animé que la réalité lui même ! La preuve, aujourd’hui, y a des adultes qui vouent un culte à Harry Potter, Les seigneurs des anneaux (j’avais un professeur d’histoire qui adorait ces films et qui vivait toujours chez sa mère même à 30 ans passé), et Star Wars aussi.. Je sais pas mais je trouve que tout cela est vraiment malsain et que les gens ne sont pas heureux et trouvent refuge dans ces films/dessins animés ou dans les fêtes alcoolisés.. Avez vous des enfants? est ce que vos enfants regardent des dessins animés? est ce qu’il ressentent la même frustration/tritesse ?

    • Merci Laura pour ce commentaire très intéressant ! Je trouve qu’il complète parfaitement mon article. Je suis d’accord avec tout ce que tu dis. Et je pense que c’est la même chose avec les livres. Comme tu parlais de cabane, j’adorais lire le club des 5 et j’ai passé mon enfance à essayer de faire des cabanes dans mon jardin pour en faire un QG. J’ai adoré en faire mais je n’ai jamais réussi à vivre de telles aventures dans la « vraie vie ». Mais ça m’a tout de même créée de bons souvenirs et beaucoup d’excitation. Alors est ce que ça ne nourrie pas notre imagination et nos envies finalement ? Est ce qu’on a tous cette frustration ? Je n’ai pas d’enfants et je ne pense pas leur priver de ça, peut être qu’on interprète ça différemment. Je pense aussi que pour remédier à cette frustration on peut leur créer de super souvenirs RÉELS et magiques. (Chasse aux trésors, sorties atypiques, picnic dans de beaux endroits, jeux de pistes, balade à cheval, peindre les murs, création de spectacles/cabanes/jeux/blagues/vidéos, beaucoup d’amour etc etc) C’est une solution pour ne pas être en manque de fantaisie et peut être équilibrer avec le monde réel et celui des fictions. En fait je pense qu’il faut réaliser à quel point le monde réel peut être mieux que les dessins animés ! J’ai trouvé que cet article n’était pas fini, que je n’avais pas bien transmis ce que je voulais dire mais voilà qu’il me semble plus clair, merci !! Au plaisir de te revoir sur mon blog Laura ! 🙂

      • Merci Sophie pour ta réponse ! Je m’attendais pas à un retour aussi rapide, je pensais que ça allais prendre un temps ou aucune réponse lol Du coup, ça me fais du bien d’avoir un échange sur ce sujet qui me turlupine. J’ai posé la question à YahooAnswer : https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20160930042631AAgCmyj
        Et une femme au nom de Caro m’as répondu qu’elle n’as pas ressenti cette frustration (à part pour les jouets quand elle va chez d’autre enfant) mais qu’au contraire, cela lui a donné plein d’imagination pour jouer exactement comme tu m’as dis que ça a nourrie ton imagination. Oui c’est vrai que ça nourrie l’imagination et encore plus quand il s’agit de science fiction (super héros, ..etc) Après avoir posté mon commentaire sur ton blog, j’ai continuer à cogiter et je me suis dis que j’avais tellement une vie un peu particulier enfin je m’étais dis que j’avais eu une bonne enfance quand même.. Mais avec le recul, je me dis que j’ai manqué de ce que j’avais besoin. La cabane dont tu as construit, tu as pu le faire car tu avais un jardin même si certes il était pas aussi bien que dans les films (genre un trop beau cabane dans un arbre) lol. Alors que moi le problème c’est que je rêvais de tout ça : une cabane, pouvoir construire quelque chose de mes mains avec les outils de mon père , avoir un grenier flippant où j’imagine qu’il y a des monstres mdr ou découvrir les vieux jouets de nos frère/Soeurs ou parents lol , ou imaginer que de la fenêtre de notre chambre on voit dans méchants dans telle maison.. ensuite la grosse frustration était surtout que je voyais des enfants en pleine liberté vraiment et quand je revois certains films je me dis que c’est vraiment ridicule lol On voit des enfants vivre à NY par exemple et qui vont à central park sans aucun adulte avec eux.. lol alors que ça serait pas possible en réalité .. J’avais ce manque d’aventure, de partir à la nature, faire du camping, d’aller en f^roret.. etc lol et les films animés/réel avec enfants sont souvent plein d’aventure!
        J’ai pourtant voyager .. etc mais mon père était très casanier et ma mère sans voiture donc je me suis très souvent ennuyer devant la télé à rêver devant ces films où les gamins ont une vie atypique mdr
        Je parlais pas forcément de priver mais être sélective peut être sur les films ? Mais je me suis dis que peut être que la solution à tout ça , pour éviter cette frustration, c’est qu’à coté, ils fassent du sport, profite de la nature..etc et que je leur apporte ce qu’ils rêveraient d’avoir quand cela est possible.. Je me suis faite cette réflexion tout à l’heure, exactement comme tu l’as dis dans ton commentaire, des moments de folie originale et marrante !! Par exemple, c’est dommage de priver les enfants de jouer dans la boue et de sauter dans les flaques d’eau ! C’est si marrant et pourquoi leur donner cette limite ? bon ok faut pas qu’il fasse ça sur le chemin de l’école avant les cours mdr mais perso, si mes enfants présenteront cette envie folle mdr je leur emmènerai le samedi bien habillé (bottes, imperméable..etc) sous la pluie à température pas trop basse et feront ce qu’ils veulent et à la fin, je les change vite (une maman les avais déshabillé lol pour pas qu’il salissent la voiture et leur a donné des couvertures le temps de rentré) et une fois à la maison, un bon bain chaud, n’est ce pas jouissif ? c’est tout bête mais c’est moments comme ça que chaque gamin rêve d’avoir !! sans oublier tous les idées génial que tu as donné en exemple ! lol
        Je sais pas ce que tu en pense de tout ce que j’ai dis dis, n’hésite pas à partager ton avis ! 🙂 En tout cas, merci pour ton enthousiasme suite à mon commentaire lol

      • Hé bien je crois qu’ensemble on a pu répondre à ces questions ! En fait les dessins animés/livres ne sont pas frustrants si à côté on vit de belles choses, on se crée de beaux souvenirs. Top l’idée de jouer dans la boue haha !! 🙂 Si on équilibre la fantaisie dans sa vie comme dans les livres/animations alors à mon avis il n’y aura pas de frustration. Y’a plus qu’à trouver le juste milieu ! 🙂

  2. C’est un plaisir de te retrouver Sophie.
    J’aime les Disney, j’aime l’univers mais j’arrive à faire la part des choses entre rêve et réalité (même si plus jeune je m’imaginais beaucoup plus de choses irréelles qu’aujourd’hui!)
    Disney fait voyager, nous ouvre les portes d’un monde imaginaire. C’est important pour les enfants de créer d’autres univers. Mais comme tu le dis ne tombons pas dans la folie. C’est et ça restera un monde qui n’existe pas.
    Voyons plutôt Disney comme un tremplin pour aller au bout de nos rêves.
    Je t’embrasse et te dis à très vite alors.
    Marie

Qu'est ce que vous en pensez ? Laissez moi un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s